EDITORIAL


Pour la LNPN…passez par Abidjan

Idées. « Le temps n’est plus aux grandes infrastructures de transport » ont déclaré plusieurs fois le Président de la République et son Premier Ministre, laissant entendre que c’en était fini des grands projets pour la mobilité. Des déclarations qui semblent repousser sine die, aussi bien le Canal Seine Nord que la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN), même si aucune déclaration formelle n’a été faite à ce sujet. Le récent cafouillage de la gare Montparnasse a amené le Gouvernement, une fois plus, à annoncer qu’il fallait privilégier la maintenance plutôt que les nouvelles lignes.

Mais ce qui vaut pour la France ne vaut pas pour la Côte d’Ivoire et les cordons de la bourse nationale…pourtant raplaplate se sont desserrés pour financer le métro d’Abidjan. Le président Macron avait promis l’appui de la France à ce projet lors de la visite d’Alassane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire à l’Elysée en juin.

Selon Afrique le 360 au terme de la mission française qui s’est déroulée à Abidjan les 12 et 13 juillet 2017, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a annoncé le 15 juillet dans un communiqué, l’aboutissement d’un appui financier de la France pour un total de 2,12 milliards d’euros. Ainsi, 725 millions d’euros seront affectés au financement de projets dans les secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation. Tandis que 1,4 milliard d’euros permettra de boucler le financement de la ligne 1 du métro d’Abidjan.

Le métro d’Abidjan un projet bien coûteux

Le mot métro est assez inadéquat, il s’agit plutôt d’un train urbain de 37,5 km dans un premier temps (une 2e partie est prévue) il part du Nord d’Abidjan, de l'aéroport international Félix-Houphouët-Boigny pour aller au Sud de la ville, en passant par le quartier d'affaires du Plateau.

Jeune Afrique fait remarquer que le tramway d’Addis-Abeba n’a coûte que 412 millions d’euros pour 34,3 km et que le futur train express régional de Dakar n’est qu’à 744 millions d’euros pour 57 km, alors que le projet ivoirien est à 1 milliard d’euros

La journaliste Pascale Andrée met même en doute l’utilité de ce « métro » : « l’aide française annoncée ce dimanche ne peut logiquement qu’être un prêt. Mais à quel taux d’intérêt ? Le pays peut-il se permettre de contracter de nouvelles dettes, lui qui est déjà en si mauvaise posture ? Le train urbain d’Abidjan est-il finalement utile ou nécessaire ? »

De fait nous n’avons réussi à trouver nulle part si les milliards annoncés sont des prêts ou des subventions.

Bouygues au cœur de projet

Le montage est réalisé par les autorités ivoiriennes et le consortium de la Société de transports abidjanais sur rail (Star), qui réunit Bouygues 33% (pour le génie civil), deux sud-coréens Dongsan Engineering 9% (ingénierie), et Hyundai Rotem 33% (matériel roulant et signalisation) et le franco-canadien Keolis 25% (exploitation) détenu à 70% par la SNCF. On se retrouve donc en famille, d’autant qu’Emmanuel Macron avait dans son équipe de campagne, un certain Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom. Une amitié qui datait de la période estudiantine puisque celui-ci était son professeur à Sciences Po.

Didier Casas a pris un congé sabbatique pour rejoindre En Marche en tant que conseiller chargé des sujets régaliens (défense, sécurité, immigration, laïcité). Il est maintenant reparti dans son entreprise d’origine. Le mauvais esprit du journaliste ne peut s’empêcher de penser à un renvoi d’ascenseur, d’autant que le projet de Bouygues est jugé hors de prix par tous les commentateurs.

S’il est évident que l’Afrique a besoin d’investissements, notamment ceux liés à son électrification qui conditionne son développement, par contre un train urbain ne semble pas plus déterminant que les 850 millions pour l’Armée française dont une partie des équipements sont obsolètes faute de maintenance, que les 300 millions du budget des collectivités, que le coût de rabot généralisé…Un milliard qui aurait été bien utile pour une Normandie complètement oubliée dans les plans d’équipements ferroviaires des dernières années, comme M. Pépy l’a lui-même reconnu et dont la LNPN est devenu un serpent de mer.

Ginette Bléry

Suite... ...Réduire

ECONOMIE

En juillet 2017, les services marchands ont soutenu l’activité normande 12/08/2017 En juillet 2017, les services marchands ont soutenu l’activité normande
Economie. L’indicateur du climat des affaires publié par la Banque de France, fait apparaître une situation contrastée pour le mois de juillet 2017. Alors que l’activité industrielle a régressé de 2 points en Normandie, elle a progressé de 2 points en France. Au final, l’activité industrielle normande se situe à 100, c'est-à-dire la moyenne sur le long terme ; pour la France cet indicateur est...
● Lire la suite...
Une journée pour l’Outre-mer à l’issue des Assises de l’économie de la mer 31/07/2017 Une journée pour l’Outre-mer à l’issue des Assises de l’économie de la mer
Economie. Les Assises de l’économie de la mer, organisées par le Cluster Maritime Français se tiendront au Havre les 21 et 22 novembre. Elles seront suivies le 23 d’une journée consacrée à l’Outre-mer. Le Cluster est convaincu de longue date de l’importance de l’économie maritime pour l’Outre-mer et à l’occasion de des Assises de l’économie de mer, depuis maintenant trois ans, des...
● Lire la suite...

COLLECTIVITéS

26 août à Montormel – 73e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie 12/08/2017 26 août à Montormel – 73e  anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie
Collectivités. C’est là, au cœur de la Poche de Falaise-Chambois, entre le 18 et le 21 août 1944, que finit de s’effondrer la puissante machine de guerre allemande, à laquelle résista la 1ère Division blindée polonaise du général Maczeck, forte de 20 000 hommes. En tout ce sont 150 000 soldats alliés - Américains, Britanniques, Canadiens et Polonais - qui ont gagné l’une des plus grandes...
● Lire la suite...
Normandie 2015-2016 : investissements + 6,7%, frais de fonctionnement +4,7% …les raisons de l’envol 03/08/2017 Normandie 2015-2016 : investissements + 6,7%, frais de fonctionnement +4,7% …les raisons de l’envol
Collectivités. La fondation Ifrap, think-tank spécialisé dans l’analyse des politiques publiques, a travaillé sur les rapports des Ceser et établi une carte de France des régions faisant apparaître l’évolution des dépenses d’investissements et des frais de fonctionnement pour la période 2015 / 2016. On se souvient que lors de la création des 13 Régions, l’un des arguments du...
● Lire la suite...

EN VUE

Sénatoriales en Normandie …En Marche a investi ses candidats 06/08/2017 Sénatoriales en Normandie …En Marche a investi ses candidats
En vue. Les prochaines élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre 2017, comme le sénat est renouvelé par moitié tous les 3 ans, en Normandie seuls les départements de la Manche et de l’Orne sont concernés. MANCHE Dans la Manche, les sénateurs actuels sont : Philippe Bas (LR), Jean Bizet (LR) et Jean-Pierre Godefroy (PS). Philippe Bas (né en 1958) et Jean Bizet (né en 1947) ont fait savoir...
● Lire la suite...
Chantal Castelnot nouvelle préfète de l’Orne 03/08/2017 Chantal Castelnot nouvelle préfète de l’Orne
En vue. Dans les nominations qui suivent le conseil des ministres, nous avons noté le 2 août, la nomination de Chantal Castelnot au poste de préfète de l’Orne à partir du 28 août. Elle succède à Isabelle David qui a été nommée préfète des Deux-Sèvres à la même date et a donc occupé la fonction 2 ans et demi (elle est arrivée à Alençon en décembre...
● Lire la suite...

IDéES

Fausses satisfactions, véritables inquiétudes par Didier Patte 13/08/2017 Fausses satisfactions, véritables inquiétudes par Didier Patte
Idées. Dans une double page certainement inspirée (par qui?), en date du 6 août, Paris-Normandie titre : « La pause qui arrange bien les Normands », faisant allusion à la décision du Gouvernement de retarder le projet de Canal Seine – Nord – Europe, et tout en faisant observer que cela provoque l’incompréhension des Elus de la Région des Hauts de France. Les uns et les autres, en Normandie,...
● Lire la suite...
Pour la LNPN…passez par Abidjan 06/08/2017 Pour la LNPN…passez par Abidjan
Idées. « Le temps n’est plus aux grandes infrastructures de transport » ont déclaré plusieurs fois le Président de la République et son Premier Ministre, laissant entendre que c’en était fini des grands projets pour la mobilité. Des déclarations qui semblent repousser sine die, aussi bien le Canal Seine Nord que la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN), même si aucune déclaration formelle...
● Lire la suite...

TOURISME & CULTURE

Agenda oecuménique 14/08/2017 Agenda oecuménique
Culture. Assomption et Aïd-al-Adha marquent cette période. Commençons par un agenda œcuménique puisque la période estivale laisse un peu de temps pour butiner hors des activités économiques et politiques. Le mois d’août ou Thermidor, mois de la chaleur dans le calendrier révolutionnaire, allait du 19 juillet au 17 août. Le 15 août, un mardi cette année, marque la fête de l’Assomption et...
● Lire la suite...
Agenda de la rentrée 2017 04/08/2017 Agenda de la rentrée 2017
Agenda. La gestion des plannings est chose délicate, le plus tôt on sait, le mieux on s’organise, alors voici un premier aperçu des grandes manifestations de la rentrée…une liste qui ne se veut pas exhaustive mais donne un premier éclairage. Dimanche 27 août 2017 – Le Havre Food Festival - Place Oscar Niemeyer La plus grande manifestation culinaire des 500 ans du Havre ! Deux personnalités de la vie culinaire havraise,...
● Lire la suite...