EDITORIAL


Le piège

Courrier ce matin de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique à Bernard Accoyer, Secrétaire Général des Républicains en réponse à la procédure d'exclusion qui le vise « en raison de ses choix et décisions personnelles prises lors des élections législatives de juin dernier ».

Sébastien Lecornu y développe l’argumentation que nous avons déjà rapportée lors de sa réunion dans le département de l’Eure où il rappelait que le militant LR qu’il avait été trouvait dans EM la mise en pratique des grands choix économiques pour lesquels il avait toujours milité en vain.

« La réforme du droit du travail ? Nous la promettons dans nos meetings depuis 10 ans. La baisse des charges sur les entreprises ou l'allégement de la fiscalité sur le capital ? Nous la proposions dans tous les programmes pendant la Primaire. La Réforme de l'ISF ? Nous ne cessions de dire que c'est un impôt contre-productif. La mise en place d'un plan climat pour lutter contre le réchauffement de la planète ? Il s'inscrit dans la continuité du Grenelle de l'environnement voulu par la droite. Le durcissement de nos outils de droit commun dans la lutte contre le terrorisme ? Nous l'envisagions dans le projet présidentiel. Certains sont contre l'augmentation de la CSG ? Les mêmes préféraient l'augmentation de la TVA ! » analyse celui qui a milité à l’UMP depuis l’âge de 17 ans.

C’est bien là qu’est le piège pour les Républicains qui ne cessent de faire des rodomontades sur la mise en pratique de ce qu’ils préconisaient en vain depuis des décennies, donnant l’image navrante des stériles combats politiciens. Il ne s’agit plus de défendre des idées mais de sauvegarder son parti. Ce qui fait dire à Sébastien Lecornu : « Je suis triste de voir que certains dirigeants des Républicains préfèrent penser à leur positionnement politique partisan plutôt qu'à la France. Ne sommes-nous pas les héritiers du gaullisme ? »

Mais le secrétaire général ne manque pas lui-même de faire lui-même de la politique en tentant de « mouiller » ses petits camarades : « Je souhaite que la raison l'emporte et que la voix des militants et des élus raisonnables se fasse entendre. Xavier Bertrand et Christian Estrosi l'ont compris après les dernières élections régionales. Valérie Pécresse, Gérard Larcher, Jean-Pierre Raffarin, François Baroin ou Dominique Bussereau n'ont pas oublié l'héritage du chiraquisme. Devront-ils être exclus ? Ils doivent prendre eux-aussi leur responsabilité avant qu'il ne soit trop tard. »

Les explications de l’adhésion de Sébastien Lecornu portent essentiellement sur le plan économique qui recoupe largement les choix des partis de la droite et du centre, de même que l’adhésion à l’Europe. Mais qu’en est-il des choix de la politique environnementale dont le détail est loin de nous être connu et dont les impacts budgétaires et économiques risquent d’être dramatiques à long terme ?.

Il n’évoque pas non plus les choix sociétaux où la « PMA pour toutes » est une aberration contre nature, une chosification de l’enfant. Déjà des problèmes surgissent aux Etats-Unis avec refus de l’enfant à la naissance car il ne ressemble pas à ce qui était demandé, avec découverte de consanguinité parce qu’un directeur de centre indélicat a inséminé des milliers de femmes avec son propre sperme. L’irresponsabilité devient la règle du comportement, on peut choisir d’être célibataire ou lesbienne mais n’est-il pas juste d’en assumer les conséquences ?

On ne sait pas encore très bien quels seront les choix d’organisation territoriale qui reste dans le grand flou car cela ne figurait guère dans le programme du candidat.

La demande finale de Sébastien Lecornu : « Aidons le Président de la République et le Premier ministre à réussir. Non pas pour eux, mais pour la France ! » ne manque pas d’être bancale car elle ne s’appuie que sur certains aspects de la politique d’Emmanuel Macron dont on mesure bien là toute l’intelligence stratégique mettant en action la bonne vieille méthode du « diviser pour régner ». Adhérer au programme économique et pas au reste oblige à être En Marche à cloche-pied, un peu ce qu’a fait Edouard Philippe en avalant son chapeau pour la PMA.

Le piège macronien se referme sur les partis politiques en pièces et dont la recomposition demande autre chose que du marketing qui passe par les sondages de la base.

Ginette Bléry

Suite... ...Réduire

ECONOMIE

Vallourec à Déville-lès-Rouen, 183 personnes de reclassées sur 188 20/10/2017 Vallourec à Déville-lès-Rouen, 183 personnes de reclassées sur 188
Economie. L’entreprise qui produit des tubes laminés pour l’industrie pétrolière, secteur en perte de vitesse depuis plusieurs années (et les choses ne vont pas s’arranger étant donné les choix du ministère de la Transition écologique) a annoncé au début de l’année 2016 à un vaste plan de restructuration qui comporte 1.000 suppressions d’emplois dont 550 en France. L’usine...
● Lire la suite...
7e édition de la Route des Energies…la piste des métiers du bois avec Biocombustibles 19/10/2017 7e édition de la Route des Energies…la piste des métiers du bois avec Biocombustibles
Economie. Lancée en 2011 la Route des Energies réussit à faire se rencontrer collégiens, lycéens,  demandeurs d’emplois et entreprises normandes du secteur de l’énergie. Cette belle machine ne peut se mettre en branle que grâce à la coopération des divers organismes concernés : Rectorat, Pôle Emploi, Cité des métiers, Direccte, Directeur de lycée. La Région est aussi de...
● Lire la suite...

COLLECTIVITéS

5 Normands médaillés à Abu Dhabi pour les Olympiades des métiers 20/10/2017 5 Normands médaillés à Abu Dhabi pour les Olympiades des métiers
Collectivités. C’est un long chemin qu’ont suivi les 600 candidats, apprentis, lycéens, étudiants ou salariés normands. Ils se sont d’abord présentés aux sélections régionales, puis d’octobre 2016 à février 2017 ils ont bénéficié d’un intense coaching pour les mener à la finale nationale à Bordeaux du 9 au 11 mars 2017. A l’issue de ces épreuves ils...
● Lire la suite...
Caen la Mer et Mons en Belgique signent un partenariat de développement économique 19/10/2017 Caen la Mer et Mons en Belgique signent un partenariat de développement économique
Collectivités. Caen Normandie Développement, agence de développement économique de Caen la mer et La Maison de l’Entreprise de Mons en Belgique ont signé, le 13 octobre 2017 à Caen, un accord de partenariat en faveur du développement économique. Cet accord a pour objectif de favoriser les échanges et les rencontres entre les entreprises de la Communauté urbaine Caen la mer et celles de l’Intercommunale de...
● Lire la suite...

EN VUE

Emmanuel Drouet, nouveau Directeur des Achats de Safran Nacelles 19/10/2017 Emmanuel Drouet, nouveau Directeur des Achats de Safran Nacelles
En vue. Emmanuel Drouet est nommé Directeur des Achats de Safran Nacelles. Membre du comité exécutif et rapportant directement à Jean-Paul Alary, Président de Safran Nacelles, il supervisera l’ensemble des activités Achats de la société. Emmanuel Drouet a commencé sa carrière comme ingénieur commercial chez Dresser-Rand avant de rejoindre Safran Nacelles en 2001. Il a occupé les postes de Responsable...
● Lire la suite...
P. Martin, F. Sanchez, C. Valter, trois Normands nommés au « Comité d’Action Publique 2022 » par le Premier ministre 17/10/2017 P. Martin, F. Sanchez, C. Valter, trois Normands nommés au « Comité d’Action Publique 2022 » par le Premier ministre
En vue. C‘est à l’occasion d’une conférence de presse tenue à l’Hôtel du Département que Pascal Martin (UDI) a confirmé sa nomination par le Premier ministre au Comité d’Action Publique 2022, « CAP 22 »  comprenant 34 personnalités  mêlant économistes, personnalités issues du secteur public et privé, élus. Lancé le 13 octobre par M....
● Lire la suite...

IDéES

Entre un PS mélanchonisé et une droite extrémisée, Macron a tout pour réussir…mais … 20/10/2017 Entre un PS mélanchonisé et une droite extrémisée, Macron a tout pour réussir…mais …
Idées. Dominique Gambier, maire de Déville-lès-Rouen, revient sur son blog sur un thème qui lui cher et qui est fondamental, Macron a besoin des élus locaux pour réussir, il a aussi besoin des chefs d’entreprises, c’est dans cette nasse qu’il doit réussir à naviguer et à créer la confiance. Macron a tout pour réussir. Les partis politiques de gouvernement sont en ruine : plus de programme, plus de...
● Lire la suite...
Normandie parisienne : la continuité Macron …met la Normandie en grand péril 17/10/2017 Normandie parisienne : la continuité Macron …met la Normandie en grand péril
Idées. Le 23 octobre Emmanuel Macron présidera la conférence territoriale du « Grand Paris », un projet qu’il entend reprendre en mains et dont les limites géographiques « mangent » la Normandie. Le « Grand Paris inclut volontiers l’Eure et la Seine-Maritime dans l’Ile-de-France, autrement procède à un dépeçage de l’intégrité normande. Si telle...
● Lire la suite...

TOURISME & CULTURE

« Michel Bussi et le roman populaire » par Christian Clères sur France 3 22/10/2017 « Michel Bussi et le roman populaire » par Christian Clères sur France 3
Culture. Avec Michel Bussi nous assistons à l’itinéraire exceptionnel d’un professeur de géographie qui se transforme en auteur de romans policiers à succès et la Normandie n’est jamais absente de l’intrigue. Son dernier ouvrage « On la trouvait plutôt jolie » (éditions Presse de la cité) le confirme parmi les tous premiers auteurs français et il se classe juste derrière Guillaume Musso...
● Lire la suite...
La Catalogne…et les autres aspirations européennes à l’indépendance, le point de vue de Franck Buleux 22/10/2017 La Catalogne…et les autres aspirations européennes à l’indépendance, le point de vue de Franck Buleux
Culture. Il y a d’un côté « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », proclamé par la Société des Nations (SDN) pendant la première guerre mondiale et de l’autre la construction de l’Europe « basée sur l’intangibilité des frontières », ce dernier principe ôte toute chance à la Catalogne d’avoir une reconnaissance...
● Lire la suite...