NORMANDIE XXL, Votre magazine économique sur internet

tourisme & culture


La chute d’un auteur…un polar au cœur de la Manche

Dernière mise à jour 05/02/2018

Culture. Même si l’auteur, Catherine Espinasse née au Mali, n’a rien de normand, son livre « La chute d’un auteur » nous plonge dans les profondeurs de Manche, par toute une ambiance composée de traits de paysages brumeux, de cuisine solide qui vous tient au corps et de potins villageois à propos de la châtelaine. Car l’intrigue se déroule dans le château de C, où l’auteur prestigieux invité à un colloque de littérature avec moult universitaires, est trouvé mort dans une des douves du château dès le soir de l’arrivée des congressistes.

Accident dû à un manque d’éclairage extérieur ? Meurtre commis dans l’obscurité ? La commissaire chargée de l’enquête traîne avec elle une drôle d’histoire d’amour mise au ban de la société et a une tendresse particulière pour les jeunes qui assurent le service dans ce château et pourraient bien être en cause dans cette affaire.

L’auteur mort nourrit une passion pour la jeunesse qui l’amène à s’en rapprocher d’un peu trop près et sa chute n’est peut-être pas que physique, sa notoriété pourrait bien en pâtir.

Ce roman, n’est pas seulement une enquête policière, il est aussi une peinture de mœurs mettant en scène d’une part l’élite intellectuelle et d’autre part les villageois.

Des rapports de classe, que complexifient le télescopage du présent et du futur car les colloques sont une longue tradition du château et bien des choses s’y sont passées.

Catherine Espinasse est la lauréate du speed-editing 2017 du Festival du livre et de BD d’Ile de France de Mennecy et son livre sort à l’occasion du Salon du Livre 2018 qui  se tiendra à Paris en mars.

In Octavo est une jeune maison d’édition avec un pied à Versailles et un pied à Carentan et son éditrice Nathalie Jaussaud-Obitz a choisi l’angle de la lecture plaisir : historique, policier ou contemporain, In Octavo aborde tous les terrains avec le même souci d'exigence éditoriale que de nombreux Prix littéraires ont récompensé.

La chute d’un auteur – in octavo – 18 euros