NORMANDIE XXL, Votre magazine économique sur internet

collectivités


Canal Seine-Nord Europe point d’étape pour contourner le manque d’argent

Dernière mise à jour 12/09/2017

Collectivités. Une réunion de travail a rassemblé aujourd’hui, le Président de la Région Hauts de France, Xavier Bertrand, le Vice-Président de la Région Ile-de-France Jean-François Legaret et les présidents des départements concernés* par le Canal Seine Nord Europe autour des ministres de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin et des Transports Elisabeth Borne.

L’annonce par le Président de la République d’une pause dans les grands projets d’infrastructure en raison de l’écart de 10 milliards d’euros entre le coût des projets à financer et les ressources disponibles sur les 5 prochaines années, a évidemment ému les tenants du Canal Seine Nord Europe. Pour mémoire, ils ont passé une pleine page de publicité dans les Echos du 12 juillet 2017 pour tenter de montrer la validité du projet.

Les ministres ont rappelé que le montage financier du projet de Canal Seine-Nord Europe, n’est aujourd’hui pas totalement bouclé. Ils ont salué à ce titre les premières propositions formulées par les collectivités afin de parvenir à une solution, notamment sur la garantie des emprunts de la société de projet.

Bref si vous voulez avancer…trouvez votre argent !

En compensation les collectivités pourront prendre en main la gestion de ce projet comme l’annonce une phrase bien sibylline du communiqué : « La gouvernance de la société de projet, chargée de la réalisation de cette infrastructure, pourrait évoluer vers une place majoritaire des collectivités locales. »

En somme si les collectivités mettent la main à la poche elles auront un droit de regard sur la gestion de cette affaire.

Le Canal Seine Nord Europe n’est une concurrence pour la Normandie que si elle n’a pas réussi dans le même temps à développer son Axe Seine et bénéficier des équipements nécessaires pour le faire : chatière, développement ferroviaire pour l’hinterland, etc.… il se pourrait bien qu’elle soit confrontée à la même réponse : aide-toi, Jupiter t’aidera.

Les ministres lors de la réunion de ce jour ont rappelé que la pause annoncée doit permettre de conduire à partir du 19 septembre des Assises nationales de la mobilité, pour orienter la politique de mobilité. Cette démarche donnera ensuite lieu au 1er semestre 2018 à une loi de programmation et de financement des infrastructures, fixant une programmation quinquennale des investissements, équilibrée en ressources et en dépenses.

Les autres participants à la réunion

Jérôme Bascher, Vice-Président du Conseil départemental de l’Oise, Michel Dagbert, Président du Conseil départemental du Pas-de-Calais, Jean-René Lecerf, Président du Conseil départemental du Nord, Laurent Somon, Président du Conseil départemental de la Somme.

 

Depuis Brel on sait qu'il arrive qu'un canal se perde sous le ciel bas