NORMANDIE XXL, Votre magazine économique sur internet

tourisme & culture


Venue du ministre de la Culture et de la Communication du Sénégal au Havre

Dernière mise à jour 25/08/2017

Culture. Le Sénégal est le principal partenaire commercial africain d’Haropa et à l’occasion des 500 ans du Havre Mbagnick Ndiaye Ministre de la Culture et de la Communication du Sénégal sera en visite au Havre le 30 août accompagné d’une délégation sénégalaise.

Il s’agit d’affirmer et de conforter les liens qui unissent les deux villes et le ministre pourra voir une exposition au Museum d’histoire naturelle. Celle-ci qui dure jusqu’à la fin de l’année, invite l’Afrique à se raconter tout au long d’un parcours dédié aux patrimoines, à l’art, à l’histoire et à la création contemporaine.

Des sources de l’art africain à la création contemporaine en passant par l’exploration de l’univers des masques – « un art en mouvement », la statuaire, les objets de parure ou encore le patrimoine immatériel, l'exposition réunit des collections du Muséum du Havre et du musée Théodore Monod à Dakar. Un parcours ludique et immersif est également proposé au jeune public.

36 œuvres et objets patrimoniaux en provenance du musée Théodore Monod - Dakar, Sénégal

85 objets issus des collections du Havre et de quatre musées français (Angoulême, La Rochelle, Périgueux et Lyon)

14 artistes contemporains autour d'œuvres photographiques, textiles, peinture, vidéo, installation...

Le ministre devrait confirmer la venue au Havre du Pectoral de Rao, véritable trésor national au Sénégal qui n’est sorti du territoire qu’une seule fois et qui viendra enrichir cette exposition qui accueille déjà bon nombre d’œuvres du Musée Théodore Monod de Dakar. On estime qu’il date du 14e siècle, l’or du Sénégal a été travaillé au Maghreb.

Lors de sa venue, le ministre sera accueilli par Luc Lemonnier, maire du Havre, Sandrine Dunoyer, adjointe au maire en charge de la culture et des relations internationales, Seydou Traoré, et Bineta Niang, conseillers municipaux

Pectoral de Rao, on pense qu'il date du 14e siècle