NORMANDIE XXL, Votre magazine économique sur internet

collectivités


Tourisme digital saison 2 à Deauville, les nouveaux lauréats

Dernière mise à jour 18/06/2017
Philippe Augier entouré de F. Bourdon, G. Pasdeloup et P. Verlynde

Collectivités. Fini le look du touriste avec ses cartes et ses guides en main, désormais son smartphone lui dit tout. L’économie du tourisme digital va bien au-delà et les logiciels concernent tout à la fois les collectivités locales, les offices de tourisme et les entreprises grandes ou petites.

Philippe Augier, maire de Deauville a instauré une pépinière d’entreprises au cœur de sa ville pour aider au développement des startups qui ont pour objet le tourisme digital appliqué en Vallée de Seine, un travail mené en partenariat avec le Pôle TES. Les quatre lauréats de l’an passé ont expliqué les soutiens et les aides au développement et 4 nouveaux ont été sélectionnés cette année dont on trouvera ci-dessous quelques spécificités. La pépinière n’est occupée qu’à 60% avis aux amateurs.

Lauréat 2017 Deauville Tourism’Up : PayinTech la startup au long cours

Pour une startup PayinTech a déjà une longue histoire. Si deux jeunes Frédéric Bourdon, directeur Marketing et Guillaume Pasdeloup développent une nouvelle application à Deauville pour cette technologie de paiement sans contact, ils sont parrainés par le secrétaire général de l’entreprise Patrick Verlynde. Ce dernier cumule plus de 30 ans d’expérience dans le management et développement en France et à l’international de sociétés ou de sites prestigieux et innovants du tourisme. C’est lui qui a lancé à La Plagne et à Val Thorens la carte pour le forfait ski, il y a 15 ans, il avait déjà compris les potentiels de la puce électronique. C’est un spécialiste de l’attractivité et il assure depuis sa création l’administration générale de la société ATTRACT et mobilise pour ses clients son dense relationnel avec les décideurs du tourisme français.

La nouvelle déclinaison de PayinTech, soutenue par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) qui a été sélectionnée pour être accueillie à Deauville à la Résidence Tourism’Up va bien au-delà d’une carte prépayée. Elle va permettre à la ville et aux entreprises qui embarquent dans cette aventure de collecter des informations sur le comportement de leurs clients. La première expérience va se dérouler à Deauville sur le front mer : qu’il s’agisse de dîner, de louer un parasol ou de donner aux enfants la possibilité d’acheter leurs glaces, la carte fonctionne comme les fameux jetons du Club Med d’antan.

Avec PayinTech le partenaire de l’opération reçoit en retour les informations sur son client dont on n’a pas manqué de relever l’adresse email lors de son inscription : fréquence des achats, associations  de produits, rythmes de vie etc. Le système apporte une sécurité financière pour l’ensemble de la chaîne des utilisateurs et ne suppose pas de commission bancaire. Pour l’instant le projet se présente sous forme d’un bracelet (du type de celui qu’on reçoit à la piscine) et bien qu’il soit équipé d’une carte électronique il ne craint pas l’eau. Philippe Augier imagine déjà une application baptisée Côte Fleurie qui fonctionnerait sur tout le territoire de la Communauté de Communes déjà fibrée qui peut donc mettre le WiFI à disposition des touristes, comme c’est déjà le cas sur les Planches.

www.payintech.com

Lauréat 2017 Deauville Tourism’Up : Artify l’art à la portée de presque toutes les bourses

Simon Cau est un galeriste expérimenté qui pense que le « cube » dans lequel on présente les œuvres d’art est une étape dépassée et il souhaite promouvoir un art nomade. Il a créé en 2015  la Leapfrog Gallery, une galerie nomade d’art contemporain fondée à Paris suite à un séjour aux États-Unis où son directeur a puisé son inspiration. La galerie bondit sans cesse à la rencontre de nouveaux lieux, loin des sentiers battus, afin d’y présenter des artistes émergents internationaux.

Cet amateur d’art a compris que les nouvelles techniques offraient les potentialités pour assumer son souhait de mobilité, pour ouvrir largement l’accès à un public plus varié et pour créer une nouvelle forme d’acquisition des œuvres.

Au départ il fallait un support d’une qualité exceptionnelle, il l’a trouvé chez Samsung dont certains écrans apportent une qualité d’images sans reflet qui restitue de façon troublante les vibrations de la peinture.

Artify est un d’abord grand tableau écran relié au cloud il offrira des centaines d'œuvres d’art, numérisées. La startup a déjà été soutenue par Idenergie, en Mayenne et nous la retrouvons à la Résidence de Deauville. Le galeriste établit des contrats pour diffuser soit des œuvres d’art classiques (il a un accord avec les Musées Nationaux), soit de l’art contemporain. Soit ces œuvres appartiennent à des collections et sont proposées à la contemplation, soit elles sont faites pour être commercialisées. Chacun crée sa collection à sa manière et dans le cadre de l’expérimentation en cours à  Deauville la sélection des hôtels Barrière n’aura rien à voir avec celle du CID…

L’autre artisan d’Artify Christophe Roux, est un financier issu du luxe passionné par les techniques digitales.

Lauréat 2017 : Le smart pass de Sonumerique

Grâce à l’application pour smartphone mise au point par Marie-Pierre Besnard et Grégory Castel l’acteur du tourisme met au point des itinéraires qui seront proposés aux touristes. Selon les créateurs, la mise ne pratique est extrêmement facile et le visiteur est guidé à 30 cm près ! Il s’agit de parcours touristiques multimédias géolocalisés. L’application assure le guidage, le push d’informations en temps réel et la distribution de l’ensemble des médias : vidéos, photos, sons, musiques, 3D, RA, RV, etc. Le dispositif est utilisable dans la nature comme dans les bâtiments.

Cerise sur le gâteau le système enregistre ce qui se passe en temps réel et est capable de délivrer des conseils comme le fait Amazon… « Vous avez aimé …alors vous aimerez ». Il s’agit pour les acteurs économiques de valoriser au mieux leur territoire dont les lieux emblématiques n’échapperont plus au touriste.

Marie-Pierre Besnard passionnées par les humanités numériques y a consacré sa thèse de doctorat. Grégory Castel est Maître de Conférences associé à l’Université de Caen-Normandie, il est spécialiste du référencement et du positionnement sur les outils de recherche, du développement web et d’applications mobiles.

SO NUMERIQUE a été identifiée en janvier 2016 par le quotidien Libération comme une des dix start-up de la French Tech les plus innovantes au CES de Las Vegas. www.sonumerique.com

Lauréat 2017 : Dahub : le hub des data

Le Dahub de Damien Catala propose d’automatiser toute la chaîne de gestion de l’information touristique grâce à l’agent intelligent « hubo », ceci afin d’en favoriser la diffusion et d’en déduire de l’information à forte valeur ajoutée. Il permet :

Simon Lecoeur de Handytown (la ville à portée de main) et Nathalie Porte conseillère régionale