NORMANDIE XXL - Le magazine économique sur internet

collectivités


Pascal Allizard interpelle le Gouvernement à propos des migrants du Calvados pour qu’Ouistreham ne soit pas un nouveau Calais

Dernière mise à jour 17/01/2018
Pascal Allizard

Collectivités. Mardi 16 janvier 2018, Pascal Allizard, Sénateur LR du Calvados, lors d’une question orale a souligné l’affluence à Ouistreham des clandestins candidats au départ vers l’Angleterre. Ils sont maintenant  250 à 300, vivant dans des conditions précaires et suscitant tension et inquiétudes dans la commune.

Pour le Sénateur : « il est impératif de mettre un terme à cet odieux trafic d’êtres humains sur notre territoire et ne pas laisser se créer de nouveaux points de fixation ». Il est urgent d’agir pour éviter qu’Ouistreham ne se transforme en un nouveau Calais.  Ainsi Pascal Allizard demande-t-il :

Quels sont les résultats concrets obtenus à l’encontre des réseaux de traite des êtres humains opérant dans ou vers le Calvados ?

 Quelles mesures supplémentaires le Gouvernement entend-t-il prendre pour lutter plus efficacement contre les organisations criminelles et aider les collectivités territoriales débordées ?

Le Sénateur qui participe à l’Assemblée parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) a également souligné la nécessité d’une « action européenne » et d’une « implication importante du Royaume-Uni ».

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des armées, a rappelé que dans l'ensemble de la zone de défense « ouest », « quinze filières ont été démantelées de janvier à septembre 2017, soit une progression de plus de 36 % par rapport à la même période en 2016 ».

La secrétaire d’Etat reconnaît que la pression migratoire dans le Calvados s’est accrue et souligne la montée en puissance de la sécurité intérieure : «trente-huit militaires du groupement de gendarmerie du Calvados interviennent quotidiennement […] avec le renfort de seize réservistes opérationnels, de seize gendarmes mobiles et le soutien d'un demi-escadron de gendarmes mobiles qui sera maintenu tant que cela sera nécessaire. Les militaires de l'opération Sentinelle interviennent également en soutien ».

2,44 millions d’euros sont également alloués à la sécurisation du port d'Ouistreham, notamment pour l'acquisition de systèmes de détection, la création d'un hangar d'inspection filtrage ainsi que l'installation de clôtures, de portails et de systèmes de vidéosurveillance. Ces travaux de sécurisation seront engagés au cours des prochaines semaines.

Il n’empêche constate le Sénateur « les collectivités territoriales se retrouvent à devoir gérer matériellement une situation anormale, qu'il s'agisse notamment du ramassage des détritus, du nettoyage ou de l'accroissement des patrouilles de police municipale. Rien que pour une petite ville comme Ouistreham, le coût supplémentaire s'élevait à 100 000 euros pour 2017, à un moment où les dotations de l'État aux collectivités diminuent ».

Pour l’élu la renégociation des accords du Touquet devrait être au programme de la rencontre de jeudi 18 au Royaume-Uni.