idées


Garder le cap !

Dernière mise à jour 01/01/2018
Image extraite d’une exposition collective de la Galerie Jeanne Bucher à destination des enfants

Idées. « Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui »* ...incontestablement un vigoureux élan a été donné à la Normandie qui accumulait les contreperformances dans une France qui elle aussi se détachait du peloton des pays développés.

Un nouveau cap est pris qui mène la Région tambour battant, la mettant en branle pour retrouver la dynamique dans le monde l’entreprise, dans celui de la formation, dans la mise à niveau des moyens de communication qu’ils soient traditionnels comme les trains, les routes ou dématérialisés comme l’internet. La Normandie est un vaste chantier.

Des orientations plus ébouriffantes ont été prises avec la recherche de marchés à la grande exportation : Iran, Corée, Chine, Tunisie, Taïwan deviennent des partenaires du quotidien pour certaines entreprises. Le projet du Davos de la Paix s’élabore. Que le petit territoire qui a subi la pluie de feu de 1945 devienne le symbole de la paix mondiale a de quoi réjouir.

Pourtant une chose est de lancer des chantiers, une autre est de les mener à bien, il faut sans cesse stimuler les esprits, ne pas s’endormir dans la douceur de la couette du pouvoir, ne pas considérer qu’il suffit de mettre en route le moteur pour que les choses changent. Le Président  de la Région mène ses équipes un train d’enfer (la presse aussi) mais les mouvements risquent toujours d’être figés par les glaces de la routine, par l’encrassement de la machine administrative, par les aigreurs des éternels frustrés.

L’envol de la Normandie a besoin d’être conforté par tous et toutes, il s’inscrit dans celui de la France qui mutatis mutandis subit la même thérapie, même si les méthodes  Morin / Macron ne coïncident pas toujours, les hommes appartiennent au même vol de gerfauts.

Ginette Bléry

* Stéphane Mallarmé - image extraite d’une exposition de la Galerie Jeanne Bucher