economie


Chômage en octobre 2017 : la lente décrue normande se poursuit

Dernière mise à jour 27/11/2017
La toute petite baisse de 20 personnes est à peine lisible sur le graphique mais sur un an on atteint -0,8% dans la catégorie A

Economie. Les variations du chômage sur un mois,  entre septembre et octobre sont infinitésimales tant en France qu’en Normandie mais cette dernière conserve sa tendance à l’amélioration. Il y reste toutefois 170.740 chômeurs en quête d’un emploi mais ce chiffre a monté jusqu’à 179.660 en février 2016, sur le long terme l’amélioration semble s’affirmer.

La progression des offres d’emploi

Sur un mois en France, le chômage en catégorie A, (personnes totalement sans emploi) enregistre une progression de 0,2% alors qu’en Normandie les chiffres restent inchangés entre septembre et octobre (la baisse concerne 20 personnes, comme on le voit sur le graphique, un chiffre trop faible pour être pris en compte dans le pourcentage).

Sur un an la tendance s’affirme nettement meilleure dans notre région avec une baisse de 0,8% du chômage (soit 1.300 personnes de moins) alors qu’en France sur la même période il progresse encore de 0,2%.

La Normandie continue à garder à jouer les bons élèves en matière de chômage grâce notamment à la croissance du nombre d’offres d’emploi.

« Régions Job » dans son baromètre de l’emploi pour le 3e trimestre classe la Normandie à la 2e position, juste derrière l’Ile de France, pour la croissance du volume d’offres d’emplois (+ 59%).

Sur un an, la Seine-Maritime est le seul département de la Région à afficher un chiffre de chômage en progression (+0,8%), les quatre autres départements affichent un recul, l’Orne connaissant la plus forte baisse (-2,6%).

Sur le long terme A,B,C continue sa progression

Avec les catégories où les personnes ont des petits boulots (A + B et C), sur un mois, a situation est inchangée tant en France qu’en Normandie. Sur une année, la progression régionale affiche 2,2%, meilleure que celle du pays : 2,8%. La Seine Maritime reste le département le plus en souffrance avec un progression de 3,1%.

Comme on a pu le souligner plusieurs fois les chiffres publiés mensuellement manquent de fiabilité, aussi à partir de 2018, ces chiffres ne paraîtront-ils que trimestriellement.

 

Qu'il s'agisse de la catégorie A, ou de ABC, c'est en Seine-Maritime que le chômage peine le plus à reculer