economie


La Normandie refuge touristique des Français et des étrangers

Dernière mise à jour 23/11/2017
Document Insee

Economie. Tous les indicateurs sont au vert pour cette saison touristique 2017 selon les chiffres que l’Insee vient de publier, la fréquentation touristique augmente cette année de 6,6 %, à un rythme légèrement plus élevé qu’en France métropolitaine (+ 6,1 %). Pour cette saison estivale 2017, la Normandie se place parmi les régions de province les plus dynamiques derrière le Grand-Est et la Bretagne. La fréquentation atteint ainsi son meilleur niveau depuis 2013.

L’Insee évoque une météo clémente et le recul de l’effet des attentats. Concernant la sécurité on peut penser que les Français ont choisi de rester dans leur pays car pays du Maghreb, Egypte, Moyen-Orient, Turquie ont perdu de leur attractivité en raison du risque terroriste. Le choix de vacances sur le territoire national a bénéficié à l’ensemble du pays et encore plus à la Normandie.

650.000 nuitées de plus et un boom pour Le Havre

Entre avril et septembre 2017, les hébergements touristiques de la Normandie enregistrent près de 10,5 millions de nuitées, soit environ 650 000 nuitées supplémentaires par rapport à la saison passée.

L’augmentation de la fréquentation est surtout marquée dans les zones littorales (+ 8,7%). Le Calvados et l’Eure se distinguent par une activité touristique importante, notamment dans les campings. La fréquentation y progresse respectivement de 18,6 % et 8,1 %. En Seine-Maritime, les hôteliers font également une très bonne saison, affichant + 8,3 % d’évolution des nuitées. Portée par le « 500e anniversaire de la ville du Havre », la fréquentation des hôtels de l’agglomération havraise augmente de 17,1 %.

Une fréquentation record dans les hôtels

Avec près de 5 millions de nuitées, les hôtels de Normandie profitent d’une belle saison et établissent un niveau record depuis 2013. La hausse de 4,9 % des nuitées cette année est due à la fois aux clientèles française et étrangère, bien que la fréquentation étrangère ait progressé davantage. La clientèle d’affaires, qui contribue à 41 % de la fréquentation hôtelière, a également été plus présente (+ 3,0 %).

Les campings, qui concentrent plus d’une nuitée sur trois, ne sont pas en reste : la fréquentation augmente de 8,2 % par rapport à la saison passée dans ce type d’hébergement, sans toutefois atteindre le niveau de 2015. Le calendrier, propice aux week-ends prolongés en début de saison, et la météo clémente ont favorisé un retour des touristes dans les campings, notamment de la clientèle française.

Les autres hébergements collectifs de tourisme (résidences de tourisme, villages de vacances, auberges de jeunesse, etc.) enregistrent près de 2 millions de nuitées sur l’ensemble de la saison. La fréquentation y est également en hausse (+ 7,8 %).

Les touristes étrangers reviennent visiter les sites de la Manche. La fréquentation étrangère augmente de 8,2 % dans les hôtels et les campings de ce département. Le département de l’Orne apparaît moins attractif malgré une légère hausse de fréquentation en juin dans ses hôtels et ses campings (+ 1,7 %).

Un printemps estival a fait grimper les chiffres

Pour tous les mois de la saison d’été à l’exception de septembre, la fréquentation dans les hôtels et les campings est supérieure en 2017 à celle de 2016.

Le mois d’avril est particulièrement bon par rapport aux années précédentes. Dans les hôtels, plus prisés que les campings par les touristes en début de saison, la fréquentation augmente de plus de 20 % par rapport au mois d’avril 2016, notamment dans les trois départements du littoral. Grâce à une météo très estivale, les hôtels et campings enregistrent un nombre de nuitées en forte hausse en juin (+ 16 %), en particulier dans les campings du Calvados et de l’Eure.

En juillet et août, les campings profitent d’un retour des clientèles française et étrangère. Leur fréquentation augmente de plus de 6 % pour chaque mois tandis que celle des hôtels affichent une quasi stagnation. En septembre, la fréquentation des hôtels et des campings résiste après un mois 2016 remarquable et malgré une météo capricieuse.

Le littoral normand profite de l’embellie

Le dynamisme est particulièrement marqué dans les zones littorales où la fréquentation augmente de 8,7 %.

Le Calvados et l’Eure se distinguent par une activité touristique importante, notamment dans leurs campings. La fréquentation y progresse respectivement de 18,6 % et 8,1 %.

En Seine-Maritime, les hôteliers font une très belle saison, affichant + 8,3 % d’évolution des nuitées ; le « 500e anniversaire de la ville du Havre » contribue à cette embellie, avec notamment 17,1 % de nuitées en plus dans l’agglomération havraise.

Plus de 3 millions de nuitées étrangères

Avec plus de 240 000 nuitées supplémentaires dans l’ensemble des hébergements touristiques, les touristes étrangers reviennent en Normandie, après une saison précédente compliquée, marquée notamment par les risques d’attentats. La fréquentation étrangère, 3,1 millions de nuitées en 2017, n’atteint cependant pas les niveaux de 2014 ou de 2015. Près de 150 000 nuitées supplémentaires par rapport à la saison passée proviennent de touristes de l’Union européenne, dont principalement des Allemands, des Hollandais, des Belges, des Italiens et des Espagnols. La fréquentation de la clientèle américaine est en hausse de 17,2 % et explique le tiers de l’augmentation des nuitées hors Union européenne.

Les Britanniques, qui représentent le quart de la fréquentation étrangère en Normandie, sont moins attirés par les plages de la région cet été (- 2,5 %). La fréquentation japonaise dans les hôtels normands continue de baisser très fortement : 8 000 nuitées en été2017 contre 40 000 en 2013.