collectivités


Rouen Métropole…un budget ambitieux

Dernière mise à jour 09/11/2017
Les nouveaux locaux de la Métropole à Rouen

Collectivités. La Métropole de Rouen est dotée d’un budget global de 860 millions d’euros dont les orientations viennent d’être débattues début novembre par les élus. Sur ce budget 300 millions d’euros seront consacrés à l’investissement mais la solidarité et le développement durable sont aussi au programme.

Pas d’augmentation d’impôts

Dans une démarche vertueuse, il a été décidé que les taux d’imposition de la Métropole ne seront pas augmentés en 2018, ceci bien que le taux de Cotisation Foncière des Entreprises soit bas et bien que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ne couvre pas la totalité du service. Le recours maîtrisé à l’emprunt devrait permettre de ramener la capacité de désendettement à 6 ans.

La Métropole peut s’accorder un satisfecit puisqu’elle réussit à avoir un haut niveau d’investissement sans hausse de la fiscalité et avec un niveau d’épargne brute qui a atteint 114 millions d’euros en 2016, soit un niveau supérieur aux moyennes des communautés d’agglomération et des métropoles

Les 5 orientations stratégiques du projet métropolitain

  • Développer l’attractivité du territoire et de l’emploi qui porte notamment sur l’aménagement des parcs d’activités
  • Soutenir culture, sports, loisirs, attractivité et développement touristique
  • Aménager le territoire durablement
  • Favoriser les services publics de proximité et de qualité pour la vie quotidienne
  • Renforcer la cohésion sociale et territoriale

La solidarité avec les communes

Grâce au Fonds de Soutien à l’Investissement des Communes (FSIC) doté de 60 millions d’euros (2016-2020) la Métropole soutient ses 71 communes en termes d’accessibilité, de bâtiments communaux, d’espaces publics…

A ceci s’ajoute le Fonds d’Aide à l’Aménagement pour les communes de moins de 4.500 habitants, 600.000 euros leur sont réservés pour 2017

Le développement du sport, la lutte contre les discriminations sont aussi au programme.

Engagements de la Métropole pour le développement durable

Ceux-ci portent sur la mobilité douce, avec la création de pistes cyclables.

Depuis janvier 2015 la Métropole a repris la compétence « Energie » pour la gestion des réseaux de chaleur du territoire. Le Conseil a approuvé la création d’une « Régie Publique de l’énergie calorifique » au 1er janvier 2018 afin de prendre en charge les 9 réseaux, il s’agira d’un service public industriel et commercial

Signalons aussi le soutien de projets associatifs pour le développement du bois dans le cadre de la Charte Forestière et pour la préservation de la nature

Aides aux entreprises

Au titre de ses dispositifs d’aide à l’investissement d’entreprise, la Métropole accorde deux subventions votées lors de ce bureau :

SARL VESA > Dynamique location : 11 550 euros son activité d’ingénierie l’amène à louer des locaux de 175m² à Grand-Quevilly. Cette implantation nouvelle permettra la création de 7 emplois en CDI à temps plein sous 3 ans.

SARL ATSI Normandie > Dynamique Immobilier : 104 373 euros. Afin de poursuivre le développement de son activité de formation continue pour adultes, l’entreprise a décidé d’acquérir une parcelle de terrain pour construire 350m² de salles de cours et 900m² d’ateliers sur la commune de Petit-Couronne, en zone AFR (friche Petroplus). 10 emplois supplémentaires s’ajouteraient aux 19 salariés de l’effectif actuel sous 3 ans.

Dans le cadre du soutien à l’innovation technologique, le Centre d’Essais en Vibro-Acoustique pour l’Automobile (CEVAA) implanté au Technopole du Madrillet a constitué en 2014 un laboratoire commun intitulé CECOVIM avec le Groupe de Physique des Matériaux et le Laboratoire de Mécanique de Normandie. Ce laboratoire souhaite se doter d’un nouvel équipement, un vibromètre laser 3D à balayage, et sollicite l’aide de la Métropole pour un montant de 498 450 euros afin de soutenir l’acquisition de cet équipement de haute technologie.