En vue


Jean-Léonce Dupont choisit le département plutôt que le sénat

Dernière mise à jour 27/09/2017
La ruée des journalistes autour de JLD après l'annonce de son choix

En vue. Obligé par la loi de choisir entre son mandat de sénateur et celui de président du Conseil département du Calvados, Jean-Léonce Dupont ne cache pas que la décision a été difficile. D’ailleurs dans les échanges informels que nous avions eus avec lui sur ce sujet, notre ressenti allait plutôt vers le Palais du Luxembourg comme nous l’avions écrit à tort.

Comme il l’analyse lui-même « tous les voyants étaient au vert au sénat après les dernières élections qui ont vu un retour en force des LR ». D’ailleurs Gérard Larcher le président, lui demandait de rester et aurait bien aimé garder son questeur jusqu’en 2020, date d’échéance de son mandat.

Mais à la question « "Où suis-je le plus utile pour le Calvados?" La réponse s’est imposée à l’ancien maire de Bayeux : au département, une institution dont il est un ardent défenseur. Il en rappelle les raisons :

"De par la loi, le Département assume trois domaines de compétences essentielles à notre cohésion sociétale: le social, la solidarité territoriale et l'ingénierie des projets d'échelle départementale. Selon un récent sondage, nos concitoyens pensent très majoritairement que les inégalités territoriales augmentent. Or, pour moi, le Département est l'échelon pertinent pour apporter à chacun, au regard de ses particularités, toutes ses chances de réussite. C'est pourquoi je suis si profondément convaincu de l'intérêt et de la pertinence des Départements. En conséquence, j'ai choisi de rester président du conseil départemental au plus proche des Calvadosiens et des projets de développement d'un territoire, auquel je suis profondément attaché, avec la ferme volonté de porter haut et fort au niveau national la voix des territoires."

Des choix différents

Dans la région, une bonne partie des élus se trouvant dans la même situation ont souvent fait le choix du mandat national, à l'image de Pascal Allizard qui a renoncé à la municipalité de Condé-en-Normandie ou de Philippe Bas qui abandonne la présidence du Département de la Manche.