economie


Bon à savoir : entreprises

Dernière mise à jour 25/09/2017
Flacon Panthère de Cartier conçu dans la Glass Vallée

Economie. Il se passe tant de choses dans les entreprises normandes qu’il est bien difficile d’être partout à la fois, alors résumé express des jours passés pour gens pressés. Au menu : Maîtres Laitiers du Cotentin, Glass Vallée, Suez Organix, NAE et le Programme Performances Industrielles, Labeyrie devient japonais

Maîtres Laitiers du Cotentin. Dans la semaine qui vient de s’écouler, mise en fonctionnement de l’usine de Méautis dans le Cotentin. Les premiers conteneurs de lait infantile en briquettes sont partis en direction la Chine. Un contrat de poids signé avec Synutra France International, filiale d’un groupe laitier chinois, pour la production pendant 11 ans de lait infantile en briquettes UHT de 20 cl.

Des 6 lignes de conditionnement (24 000 briquettes/heure chacune), vont désormais sortir tous les ans pour la Chine 690 millions de briquettes de lait infantile (soit 138 000 tonnes). Fleuron de l’industrie laitière européenne, l’usine traitera en vitesse de croisière 500 000 litres de lait par jour récoltés dans les 826 exploitations de la coopérative des Maîtres Laitiers du Cotentin, toutes implantées dans la Manche.

Le recrutement de 230 salariés, dont 200 créations de postes, marque aussi la volonté de la coopérative d’inscrire son activité dans l’emploi et le développement territorial.

Le site a démarré avec 3 mois de retard du fait du manque d’agrément des autorités chinoises.

Lors de l’assemblée générale de la Coopératives des Maîtres Laitiers du Cotentin le président Levasseur a pu annoncer aux 117 délégués représentant 1215 producteurs sociétaires qu’ils avaient réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros pour un résultat net de 2,7 millions d’euros. Les MLC adoptent une nouvelle identité visuelle pour Campagne de France – La Coopérative Laitière.

La Glass Vallée parisienne pour un soir

La Glass Vallée a déménagé le temps d’une soirée. Alors qu’elle regroupe près de 70 entreprises situées dans la Vallée de Bresle, à cheval entre la Normandie et les Hauts-de-France, c’est à Paris que l’association organisait la première biennale du flaconnage de luxe, le 21 septembre. L’occasion de réunir adhérents et clients, mais surtout de mettre en avant le savoir-faire des 7 000 salariés regroupés au son sein.

A signaler une performance du groupe Pochet dont la dernière technologie Inpressive a été conçue en partenariat avec le mouliste Devaux. Elle permet de sculpter l’intérieur d’un flacon. Le parfum La Panthère de Cartier a été le premier à en bénéficier pour arborer la tête du félin emprisonnée dans un écrin aux faces planes. Hervé Morin impressionné a assuré que : « la Normandie soutiendrait les formations, comme le prouve le partenariat de 174 000 euros signé entre la région et la Glass Vallée en juillet ».

Organix la cotation des déchets organiques

Normandie, Bretagne, Pays de Loire, régions agricoles représentent quelque 800.000 tonnes de déchets organiques qui doivent idéalement trouver le chemin des méthaniseurs pour se transformer en énergie…et ce n’est pas simple. Suez a eu l’idée de lancer une place de marché digitale pour faire se rencontrer industriels de l’agro-alimentaire, coopératives,… et les exploitants de méthaniseurs. La commercialisation des déchets organiques s’organise ainsi de manière simple et sécurisée, sur la base d’un système d’enchères tel qu’on le connaît pour les produits de consommation courante.

Pour en savoir plus : https://www.organix.suez.fr/

Les entreprises normandes dans le Programme Performances Industrielles

C’est dans le cadre du Salon du Bourget en juin qu’a été lancée la Phase 2 du Programme Performances Industrielles lancé par le Gifas (Groupement des industries françaises de l’aéronautique) et les Régions.

L'objectif : accompagner les PME du secteur aéronautique afin d’améliorer l’efficacité de la supply chain, notamment pour répondre à la hausse des cadences, et les relations entre donneurs d’ordres et sous-traitants.

Normandie AeroEspace annonce la Phase 2 dans laquelle plusieurs entreprises normandes ont  été retenues par de grands donneurs d’ordres de toute la France, qui les sélectionnent suivant leur niveau d’expertise : Thermocoax est intégrée à la grappe pilotée par Liebherr Aerospace, Delta Plasturgy est intégrée à la grappe pilotée par Esterline et Dedienne Multiplasturgy est intégrée à la grappe pilotée par Thales Val de Loire. D’autres grappes sont en cours de constitution avec des entreprises normandes, illustrant le savoir-faire et l’excellence des entreprises régionales reconnues à l’échelle nationale, voire internationale.

Repris par un japonais les surgelés Labeyrie vont nous initier à la nourriture nippone !

Le géant de l’agro-alimentaire Ajinomoto, dont le nom signifie Origine du goût, qui réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 8 milliards d’euros, est déjà propriétaire de plusieurs entreprises en France. Il vient d’acquérir LTS (Labeyrie Traiteur Surgelés) qui est présent au Neubourg (Eure) et à Castelsarrasin (Tarn et Garonne). LTS au Neubourg avait été créé il y a 25 ans par Guy Schumacher et s’appelait Brossard. Il avait été repris en 2010 par un fonds d’investissements et une coopérative. Actuellement, le site emploie jusqu'à 250 personnes en période forte. L'équipe en place conçoit, fabrique, et commercialise des produits salés sous les marques Labeyrie et Blini.

A terme Ajinomoto veut développer en Europe de nouveaux produits d’inspiration asiatique dont la fabrication serait confiée à l’usine du Neubourg qui par ailleurs se concentrerait sur son cœur de métier saumon et foie gras.