collectivités


Le Calvados débordé par les jeunes migrants en appelle à la population

Dernière mise à jour 19/09/2017
L'accueil par les familles un détour pour résoudre le manque de structures ?

Collectivités. Le Département a failli être condamné  par le Tribunal Administratif le 18 septembre pour n’avoir pas, faute de place, mis à l’abri 4 jeunes afin que leur minorité soit évaluée. Aujourd’hui, cette situation a été régularisée et il n’y a pas eu de condamnation. Il convient de préciser que le Département du Calvados prend en charge 280 jeunes étrangers et met en œuvre de nombreux moyens pour faire face à l’afflux de jeunes migrants. Depuis quelques semaines c’est par dizaine qu’ils arrivent la nuit et ce dernier week-end 20 jeunes ont nécessité l’intervention de la  Maison Départementale de l’Enfance et de la Famille du Calvados (MDEF). 

Désormais les places manquent et même si le service d’accompagnement des mineurs isolés étrangers a pris des mesures  à travers le recrutement d’éducateurs et l’ouverture de nouvelles places d’hébergement  (par de la location d’appartements) les difficultés ne sont pas résolues instantanément. Le budget a déjà été multiplié par 5 en 4 ans et seule une cinquantaine de jeunes pourra bénéficier de cette structure.

Le Président du Conseil Département, Jean-Léonce Dupont rappelle que les mineurs non accompagnés peuvent être accueillis par des tiers bénévoles, rémunérés pour la prise en charge de ces jeunes. Si des personnes souhaitent déposer une candidature de tiers bénévole,  elles peuvent adresser un courrier à la Direction enfance famille. 17 avenue Pierre Mendès France. 14035 Caen cedex 1.

En Loire Atlantique une trentaine de jeunes est ainsi accueillie.

L’Etat va mettre la main à la poche

L’appel lancé au Gouvernement lors du G5 à propos des mineurs non accompagnés semble avoir été entendu puisqu’aujourd’hui l’Etat dit qu’il s’engage sur une prise en charge financière. Les ministres de la Justice et de la Santé ont annoncé lundi 18 septembre « un abondement budgétaire de 6,5 millions d’euros en 2017 ».