collectivités


Commission permanente de la Région : 7,7 millions d’euros pour la mobilité en Normandie

Dernière mise à jour 19/09/2017
Le véhicule autonome pour Rouen

Collectivités. La dernière Commission permanente de la Région s’est réunie lundi 18 septembre, parmi les nombreuses interventions nous notons son implication dans la mobilité qui est le sujet du jour par excellence mais les autres secteurs n’ont pas été oubliés.

900.0000 euros pour le « Véhicule autonome de Rouen » une première européenne

C’est un projet à 10 millions d’euros monté dans un partenariat public-privé réunissant la Métropole Rouen Normandie, la Région Normandie, l’Etat, le groupe Caisse des Dépôts et sa filiale Transdev.

Ce service expérimental de mobilité à la demande avec des véhicules sur la base de Renault ZOE électriques autonomes proposera un transport partagé assurant la liaison du dernier kilomètre.

Rouen a déjà expérimenté le véhicule autonome depuis 2016 avec la navette Astucio qui circule sur les quais.

Le premier service de transport à la demande opéré par véhicules électriques autonomes se déploiera à partir du terminus Technopôle du Madrillet de la ligne de tramway. Alors que le technopôle accueille sur 35 hectares quelque 5 000 étudiants et 2 500 emplois, le service desservira des entreprises, des centres de recherche, un campus étudiant et, à terme, un quartier d’habitation. Différents trajets seront proposés, avec une première boucle de 1,5 km avec 3 véhicules Renault ZOE.

2017 : mise en circulation des véhicules autonomes et validation des tests techniques

2018 : ouverture au public du service de transport à la demande partagé

2019 : extension des zones desservies

La Région soutient les acteurs de ce projet à parts égales, par une subvention de 900.000 euros, dont 360 000 euros de fonds FEDER.

1,2 million pour la rénovation de la ligne de fret Pont de l’Arche - Etrepagny

Les lignes de fret, dont celle reliant Pont de l’Arche à Etrepagny dans l’Eure, représentent un véritable enjeu de développement économique et d’aménagement du territoire.

La Région, aux côtés de l’Etat, de SNCF Réseau, du Grand Port Maritime de Rouen et du Grand Port Maritime du Havre, a décidé de s’engager à hauteur de 1, 2 million d’euros dans le financement de la rénovation de la ligne. La participation régionale, soit 50 % du montant des travaux, va permettre de pérenniser les trafics pour dix ans.

5 millions d’euros pour la modernisation de la section Argentan-Flers sur l’axe Paris-Granville

Les « misères » de cette ligne sont souvent subies par usagers de l’Orne qui n’en peuvent mais. Les travaux de modernisation sur la section Argentan-Flers de l’axe Paris-Granville, consistent à remplacer des traverses en bois par des traverses en béton et au relevage de la voie (ajout de ballast).

Les travaux vont se dérouler en 2 phases :

- du 1er janvier au 31 mai 2018,

- du 1er août au 31 décembre 2019.

Estimée à 10 694 754 euros, l’étude sera financée par la Région Normandie pour 5 millions d’euros, l’Etat pour 4,75 millions d’euros, et SNCF Réseau pour 944 754 euros.

Etude sur la mobilité routière autour de Gournay et Ferrières en Bray

La Région Normandie finance à hauteur de 20 000 euros l’étude menée par le CEREMA (Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) sur la mobilité routière autour de Gournay et Ferrieres en Bray.

Modes de déplacement alternatifs

La Région encourage les modes de déplacement alternatifs à la voiture sur le territoire normand.

À ce titre, la Région Normandie soutient la Communauté de l’Agglomération Havraise (CODAH), la Communauté d’Agglomération Seine-Eure (CASE) et la ville du Havre, à hauteur de 644 560 euros pour la réalisation de pistes cyclables, stationnement de vélos…

Du lycée au cheval, de la pêche à la paix

A la mobilité s’ajoutent d’innombrables secteurs :

  • aide aux lycées, aux établissements privés pour la formation agricole, à la garantie sociale pour les apprentis.

La Région continue à soutenir la filière du cheval Les élus régionaux ont décidé d’attribuer au Syndicat Mixte du Pôle Hippique de Saint Lô : 450 000 euros pour le rachat du Haras et 30 000 euros pour la réalisation d’investissements prévus au titre de l’année 2017

Soutien aux professionnels de la mer va vers l’association Normandie Fraicheur Mer (NFM) qui regroupe plus de 400 professionnels de la mer : pêcheurs, organismes gestionnaires des criées, mareyeurs, ils bénéficieront d’une subvention de 390 000 euros.

 6 projets labellisés « Normandie pour la Paix » qui couvrent des actions en Afrique, à Madagascar, des actions de formation ou de vigilance de la mémoire, un budget global de 180.500 euros dont près de la moitié va à l’association de portage salarial Trans-Mad’ Développement pour de le transfert des rémunérations des salariés et stagiaires en place à Tamatave (Madagascar).

Les entreprises ne sont pas oubliées avec la continuation du dispositif ARME et l’aide aux entreprises innovantes et notamment près de 4 millions d’euros pour le projet NEPFLAX permettra de conserver et de développer le savoir-faire technologique et scientifique du lin technique dans la Région Normandie et il contribuera au renforcement et à la dynamisation de la filière lin dans la Région.