collectivités


Sébastien Lecornu : «ce qui compte c’est qui fait le boulot »

Dernière mise à jour 18/09/2017
Pascal Lehongre et Sébastien Lecornu le 18 septembre

Collectivités. Que Pascal Lehongre, président du Conseil Départemental présente les grandes lignes des mesures qui seront soumises au vote lors de la prochaine Assemblée rien de plus normal, que Sébastien Lecornu Secrétaire d’Etat à l’Environnement et ex-président soit là, ne tombe pas sous le sens, d’autant qu’aucun Conseiller Départemental n’est autour de la table. Il explique qu’il est là : « en tant que président de la majorité départementale et d’ailleurs cette réunion était prévue avant même qu’il n’allât rejoindre le Gouvernement ».

Un non cumul des mandats très relatif

Pascal Lehongre présente le bilan des engagements des 6 derniers mois et Sébastien Lecornu ceux des 6 prochains mois à venir. On voit que, comme il l’avait annoncé, il ne s’éloigne pas du Département et on pourrait même dire qu’il est à la manœuvre. L’application de la loi sur le non cumul des mandats montre ici sa limite et on se doute bien qu’il en sera de même pour les ténors que sont Jean-Léonce Dupont (Calvados) et Philippe Bas (Manche) s’ils choisissent le sénat plutôt que leur département. De même que la patte d’Alain Lambert est toujours sensible dans l’Orne. Il faudra sans doute une mandature entière pour que le changement s’effectue réellement.

« Pour les mois à venir les rênes budgétaires continueront à être tenues serrées afin qu’il n’y ait pas d’augmentation d’impôts ce qui n’empêchera pas de déployer une politique adaptée aux nouveaux modes de vie des citoyens » affirme Sébastien Lecornu qui déploie le programme.

Mobilité : prêts pour la première voiture

Les jeunes et la mobilité sont au cœur des préoccupations dans ce département où les transports en commun font cruellement défaut, sans mobilité pas de vie : « ni professionnelle, ni amoureuse, ni culturelle. La voiture s’impose » constate le Secrétaire d’Etat à l’Environnement. Au programme pour les 18/25 ans, 3.000 prêts de 3.000 euros pour l’achat du 1er véhicule, même d’occasion, la seule règle est qu’il réponde aux nouvelles règles sur la pollution (< 120 g de CO2 au km). Les bénéficiaires seront les 3.000 premiers demandeurs. Le département aide déjà par ailleurs la préparation au permis de conduire et un prêt à taux zéro est prévu.

Commerces : remboursement de 50% de la taxe foncière

« Les petits commerces sont source de richesses pour une ville, tant par les emplois qu’ils créent que par le lien social qu’ils aident à se maintenir. Ils contribuent à la sauvegarde de la vie rurale. » Conscient des difficultés qu’ils rencontrent, la majorité du Conseil Départemental, proposera à la prochaine session, un abattement de 50% sur la taxe foncière avec une limite fixée à 1.000 euros. La mesure sera effective à partir de janvier 2018 et il est prévu que le remboursement soit rapide.

Développer la lecture

Parce que tous les enfants n’ont pas accès aux livres dans leur famille, il est prévu de distribuer plusieurs ouvrages aux collégiens. Premier titre retenu : « Le tour du monde en 80 jours » de Jules Verne.

Quelques questions

Contournement Est ? Le département de l’Eure y a toujours été favorable…sa réponse était « oui…mais » Dans ce mais il y avait « l’engagement de ne pas le financer ». Non seulement le Département n’a pas changé de position mais celle se serait trouvée renforcée par le fait que « les crédits promis par Région pour la voirie sont passés de 30 à 12 millions d’euros » affirme Sébastien Lecornu. Par ailleurs il rappelle que dans le contexte du Contournement Est : « le Département assurera pour 15 millions d’euros de travaux de sécurisation. Donc verser ce que demande M. Sanchez reviendrait à faire payer deux fois les contribuables de l’Eure ».

Quant à savoir si le Gouvernement sera favorable à ce projet quadragénaire, le Secrétaire d’Etat ne peut évidemment pas anticiper ce qui dira Commission Mobilité mais on ne ressent pas qu’il y ait une opposition de fond qui viendrait de l’allergie de Nicolas Hulot aux transports routiers.

La baisse des dotations ? « Quelle baisse des dotations » questionne Pascal Lehongre, « dans la nouvelle formulation du projet gouvernemental il s’agit d’une minoration des augmentations des dotations ». Sébastien Lecornu ne pouvait pas trouver meilleur apôtre !

Un rendez-vous avec Hervé Morin

Soutiendrez-vous Hervé Morin aux prochaines élections régionales ?

La question, très anticipée, dans un monde politique où l’incertitude est devenue la règle, a été posée par un confrère ?

Sébastien Lecornu constate « qu’il a été Républicain pendant 10 ans et que son parti n’a rien fait, alors qu’Emmanuel Macron agit. Ce qui compte c’est de voir qui fait le boulot ». Il préfèrerait que les LR soutiennent les bonnes idées plutôt que de ne penser qu’à détruire. Pour lui : « les élus d’Evreux forment l’équipe idéale ils sont LR, UDI, LRE,M ils représentent la diversité des Eurois, ils ne sont pas des clones mais ils sont loyaux et mènent les actions constructives. C’est ce qui compte ». (Hervé Morin n’a pas dit autre chose dans son discours lors de la Fête de la pomme -ndlr). Le pragmatisme semble triompher dans tous les camps.

Sébastien Lecornu annonce qu’il a un rendez-vous cette semaine pour un point d’ensemble avec Hervé Morin et souhaite mettre en avant sa devise pragmatique : « moins de paroles, plus d’actes »

Ginette Bléry