economie


Chômage normand en juin : opération blanche

Dernière mise à jour 26/07/2017
Le recul de 340 chômeurs de juin est loin de compenser l'augmentation de 1580 de mai

Economie. Baisse symbolique du chômage normand au mois de juin, avec 340 personnes de moins en catégorie A (personnes n’ayant pas du tout travaillé), ce qui place le nombre de demandeurs d’emplois à 171.800 personnes. Comme le mois précédent la progression avait été de 1.580 chômeurs, le gain est maigre.

Ces 340 chômeurs de moins constituent d’ailleurs la plus faible baisse de notre graphique des variations qui commence en septembre 2015. La bonne nouvelle c’est que, sur un an, la tendance se maintient  à la baisse avec un recul de 2,1%. Chiffre, nettement meilleur que la baisse nationale du chômage sur un an  qui d’établit à –1%. La Normandie fait deux fois mieux que la France.

Pour la France le nombre de chômeurs a baissé de 10.900 ce qui fait que le chiffre global se situe à 3,48 millions de personnes.

Les précaires en progression sur un mois

La catégorie ABC qui correspond aux emplois précaires avec 290.540 personnes progresse de 0,1% soit 320 personnes de plus. Au niveau national le chiffre est inchangé, une situation un peu meilleure qu’en Normandie.Sur un an la progression normande de 1,8% est inférieure à la progression nationale de 2,2%.

Avec en A une baisse de –340 et en A,B,C une hausse + 320, on voit qu’il s’agit d’une opération blanche. De plus, dans le groupe des emplois précaires, les chiffres restent en progression et sur un an ce sont 5.260 Normands de plus qui sont dans cette situation.

La Normandie occidentale plus touchée

La situation départementale correspond toujours à celle montrée hier par la carte des taux de chômage avec une évolution plus favorable à l’Ouest qu’à l’Est de la Région. La Seine Maritime reste le point où le recul peine à s’installer : sur un an, en catégorie A, le chômage n’y baisse que de 1,2% et sur le mois de juin, à contrecourant des autres, ce département affiche une légère progression.

Chômeurs en formation

La catégorie D qui correspond aux personnes en formation continue sa décroissance, avec 16.430 sur un mois elle baisse de 130 personnes, et, sur un an, la chute est de 1.260. Le grand plan national de François Hollande des 500.000 formations n’a pas donné les résultats escomptés. Lors d'un débat sur la formation professionnelle, en juin 2017, Anousheh Karvar, coordinatrice au pôle travail pour le parti "En Marche", ancienne directrice adjointe du cabinet de Myriam El Khomri, ex-ministre du Travail et ancienne secrétaire national de la CFDT cadres, a évoqué le plan " 500 000 formations " et mentionné des résultats qui n'étaient "pas satisfaisants".

Curieusement, Pôle emploi a constaté une baisse sensible des taux d'accès à l'emploi après une formation qui coïncide avec la mise en place du plan de 500.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi. On explique ce résultat par le fait que les formations ont concerné des personnes éloignées de longue date du travail et la brièveté des formations. "Il faut un travail dans le temps, un diagnostic territorial, une coordination des diverses structures" constatait Anousheh Karvar.

Le point positif est la baisse de 2,1% sur un an dans la catégorie A soit 3.640 chômeurs de moins
La formation retourne à son niveau d'il y a un an avant le lancement du plan 500.000