tourisme & culture


Mai – juin : bons débuts pour la saison touristique en Normandie

Dernière mise à jour 25/07/2017
Les chiffres en maigres sont ceux de 2016, le soleil est mesuré en heures, la pluie en jour - Alençon a le record d'ensoleillement

Tourisme 4 week-ends prolongés, une très belle météo et des évènements de qualité : voilà les 3 ingrédients de ce début de saison réussi en Normandie.

La saison 2016 a laissé de mauvais souvenirs à une large part de professionnels du tourisme de la région 46% des répondants estimaient que la fréquentation est en baisse par rapport à août 2015: mauvais temps, épisodes de fortes pluies et d’inondations, mouvements sociaux violents, grèves des transports ferroviaires et des raffineries, attentats en France … Autant de facteurs très négatifs pour l’attractivité de la région et pour le tourisme en général. Les professionnels du tourisme normand étaient alors déçus, et la saison 2016 s’était avérée globalement moyenne, malgré un beau rattrapage en août et en septembre.

Un fort niveau de satisfaction

La saison 2017 s’annonce différente : la Normandie profite d’un soleil très présent depuis le début du printemps, et les week-ends prolongés des 1er mai, 8 mai, de l’Ascension et de la Pentecôte ont permis aux hébergeurs, et aux établissements touristiques en général, de faire le plein de visiteurs et de touristes, tant sur la côte qu’à l’intérieur des terres. 53% des répondants trouvaient la fréquentation bonne en mai et score atteignait 65% en juin. Sur ce dernier mois la météo a fait des heureux avec 69% des campings qui ont jugé bonne la fréquentation.

En outre, de très beaux évènements sont parvenus à attirer les foules : fêtes médiévales, festival Jazz sous les Pommiers et Marathon de la Baie dans la Manche, Festival D-Day, expositions diverses, Nuit des Musées, Fête de la Musique, démarrage des 500 ans du Havre, etc. Autant d’animations de grande qualité qui sont appréciées des touristes.

La fréquentation étrangère ne se précipite pas

Quelques nuances sont à apporter à ce premier bilan globalement positif : les clientèles internationales ne sont pas encore de retour en Normandie. Hormis les Allemands et les Américains qui semblent avoir été plus présents en ce début de saison, les professionnels ne notent pas d’amélioration quant à la présence des autres marchés. Les derniers attentats perpétrés en Europe ne rassurent pas les touristes. Le Brexit crée beaucoup d’incertitudes. La clientèle française a également été moins présente : les quatre week-ends d’élections présidentielles et législatives ont évidemment pesé dans ce résultat.

Si lors de l’enquête le mois de juillet et le reste de la saison touristique à venir s’annonçaient positifs on peut craindre les effets d’une météo médiocre à partir du 14 juillet.