En vue


Pierre Riou écrit à Nicolas Hulot ou …comment réduire sans douleur les besoins en énergie

Dernière mise à jour 20/07/2017
Pierre Riou

En vue. S’il est un personnage normand que vous ne pouvez pas ne pas connaître, c’est Pierre Riou, créateur de l’entreprise Riou Glass. Le genre de belle histoire d’un homme qui avec sa femme a commencé à découper du verre dans un coin de son garage et se retrouve 40 ans après à la tête d’une entreprise de 1.000 personnes qui réalise 120 millions d’euros de chiffre d’affaires. De la découpe du verre, l’entreprise est passée à son traitement et même à sa fabrication puisque l’intrépide patron a racheté à Saint-Gobain une unité de production de verre. Il couvre presque à 100% ses besoins en propre matière première

Des bâtiments gourmands en énergie

Le chef d’entreprise écrit aujourd’hui à Nicolas Hulot pour l’inciter à bien prendre en considération l’importance du bâtiment dans les économies d’énergie et dans la protection de l’environnement et de rappeler que : « le secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire est responsable de 24% des émissions de CO2 et représente à lui seul plus de 45% des consommations énergétiques en France, faisant de lui le 1er poste de consommation, loin devant les secteurs du transport, de l’industrie et de l’agriculture. Une isolation efficace de nos bâtiments représente donc un enjeu majeur. »

A vos fenêtres

Un des chemins pour résoudre le problème énergétique passe par l’isolation des fenêtres et l’auteur de la lettre souligne l’étude récente réalisée par la FFB Pôle Fenêtre qui montre que : « le seul remplacement de fenêtres équipées de vitrages adaptés et performants réduit jusqu’à 27% les besoins en chauffage des Français. Aussi, passer toutes les fenêtres existantes en France en classe « A » selon l’étiquetage énergétique de la profession, économiserait 44,7 milliards de kWh par an, soit l’équivalent de deux centrales nucléaires. »

Le dynamique président demande donc que le plan climat intègre l’accès aux vitrages et aux fenêtres les plus performants, pour le confort et la santé des Français. Il insiste en réclamant « une préférence nationale dans les achats d’équipements » regrettant que des projets prestigieux soient confiés « par nos majors françaises de la construction à des entreprises étrangères » (là Pierre Riou oublie peut être un peu l’Union Européenne).

Il demande que « soit poursuivi le dispositif CITE » qui fait bénéficier tout contribuable d’un taux unique de crédit d’impôt de 30% dans le cadre de ses travaux de rénovation

Découvrez le verre chauffant

Puis il sort sa botte secrète, en demandant de miser sur les technologies d’avenir et vante les mérites des vitrages chauffants un de ses produits phares aux performances exceptionnelles. « Le vitrage chauffant s’annonce, en prévision de la RT 2020, comme une véritable alternative aux solutions de chauffage traditionnelles. Non seulement il permet de faire d’importantes économies d’énergie, de supprimer les ponts thermiques, mais sa technologie par rayonnement supprime les déplacements de poussière et il est conseillé par de nombreux spécialistes médicaux pour lutter contre les douleurs articulaires. Des mesures incitatives visant à démocratiser cette technologie doivent être prises. Le vitrage chauffant, c’est l’avenir : il est synonyme d’économie, de confort, et c’est une solution de chauffage reconnue comme étant meilleure pour la santé des Français. »

Comme on le voit Pierre Riou reste un excellent commercial, tout en tentant d’infléchir la politique nationale il s’assure une publicité pour ses produits, et, en creux, sans vraiment le dire, il remet à sa juste place la consommation énergétique des voitures qui est loin d’être l’alpha et l’oméga sur lequel se concentre la politique environnementale nationale.