En vue


Le grand chambardement en Seine Maritime

Dernière mise à jour 19/06/2017

En vue. Drôle de chambardement en Seine Maritime, ce département traditionnellement socialiste qui ne comptait pas moins de 8 élus PS sur 10 circonscriptions n’en compte plus qu’un seul Christophe Bouillon. Ce recul du PS s’accompagne d’une montée de LREM, ce qui n’a rien d’original mais aussi de l’arrivée de 3 communistes dont il faut dire qu’ils sont tous trois, pour des raisons complètement différentes, des personnages emblématiques. Hubert Wulfranc dans la 3e C est le maire de la commune de St Etienne du Rouvray où le prêtre a été tué par les islamistes, Sébastien Jumel est le maire de Dieppe un personnage qui n’est pas muré dans sa carapace communiste et sait séparer le bon grain de l’ivraie. Une intelligence de la communication que possède aussi Jean-Paul Lecoq le maire de Gonfreville–l’Orcher, temple de l’industrie pétrolière.

Des caciques du PS sont passés à la trappe comme Valéry Fourneyron, Guillaume Bachelay, ceux qui paraissaient inexpugnables disparaissent comme des fétus de paille.

Un seul siège LR a résisté celui de la circonscription du Havre avec Agnès Firmin Le Bodo mais là bien entendu il n’y avait pas de candidat LREM. Les affinités de la nouvelle élue avec le 1er ministre font que sa position entre LR et LREM n’est pas très précise...mais elle ne l’est pas pour nombre de LR qui vont devoir se mettre au clair.