idées


Canal Seine Nord « Rafraîchir la mémoire d’Edouard »

Dernière mise à jour 30/05/2017
Hervé Morin et Olivier Klein Directeur Général de la Bred

Idées. « Quand les législatives seront terminées je rafraîchirai la mémoire d’Edouard en lui rappelant que, lorsqu’il était député, il avait violemment attaqué le Canal Seine Nord » c’est Hervé Morin Président de la Région Normandie qui parle le 30 mai face à plus de 100 chefs d’entreprise, au Palais des Congrès de Caen. Ils ont été invités par la Bred et Pramex International pour s’informer sur ce que ces deux organismes et la Normandie mettent à leur disposition en matière d’information, d’accompagnement et de développement pour la conquête des marchés internationaux.

Une intervention d’un des participants ayant rappelé l’importance du développement de l’axe Seine qu’il s’agisse du transport ferroviaire, du transport fluvial ou de la fameuse chatière pour éviter que les bateaux dans Port 2000 n’aient à rejoindre la mer pour accéder au fleuve, Hervé Morin a souligné avec force tous les aspects négatifs du projet Canal Seine Nord. Pour le Président : « ce Canal au coût faramineux (4,5 milliards d’euros ndlr) n’est finalement utile qu’au port d’Anvers aux dépends de celui du Havre qui a besoin d’investissements. Il rappelle que même Jacques Attali dit « qu’il n’y a pas de décision plus stupide que le Canal Seine Nord ». Fait peu connu, il semble qu’étant donné le nombre de ponts qui existent dès que le canal aborde l’Ile de France, les barges ne pourront pas transporter la quantité optimale de conteneurs car ils ne passeraient pas dessous, résultat le trafic sera déficitaire. Edouard Philippe se souviendra-t-il du Havre et de ses blocages économiques à cause de l’absence de politique maritime de notre pays, s’il est confirmé Premier Ministre après les législatives ? En tous cas le Président de Région a bien l’intention de lui rafraîchir la mémoire.

Ginette Bléry